Elyssa de Carthage, Eric Senabre, Didier Jeunesse

CatégorieLittérature ado
ParMélanie

Dans moins d’un mois sortira Elyssa de Carthage, le nouveau roman d’Eric Senabre, auteur de l’excellente trilogie Sublutetia. Il est donc temps de vous en parler.

Ganymède, esclave grec, appartient à la puissante famille romaine des Claudius. Son érudition lui permet de devenir le précepteur, puis le confident, du jeune Marcellus.
Parvenu au crépuscule de sa vie, il décide d’écrire pour raconter l’histoire d’Elyssa, jeune esclave carthaginoise, que Marcellus acquit enfant puis affranchit pour l’épouser quelques années plus tard, tombant sous le charme de cette jeune femme aussi belle qu’intelligente.
Cet amour réciproque se voit malheureusement détruit lorsque Marcellus, de retour d’une mission diplomatique à Carthage, est assassiné. Bien que dévastée par la tristesse, la jeune Elyssa accepte alors la mission que Caton, l’un des politiciens les plus influents de Rome, lui confie : partir à Carthage et déjouer le complot qui menace Rome et a mené à la mort de son mari.
Accompagnée par Ganymède, la jeune fille retourne vers sa ville natale, ignorant encore les épreuves qui l’attendent…

Eric Senabre nous fait remonter le temps jusqu’en 150 avant J.-C. pour nous offrir une très belle uchronie ! Elyssa, à la fois forte et fragile, est un magnifique personnage, et Ganymède n’est pas en reste.
Voilà donc un très beau roman à ne pas laisser passer car une fois de plus avec Eric Senabre, l’émotion est au rendez-vous…

 

Mélanie Delaporte

Léonor de Récondo, Amours, Sabine Wespieser éditeur.

CatégorieLittératures
ParPhilippe

Nous sommes à Saint-Ferreux-sur-Cher en 1908 chez les Boisvaillant. Victoire Champfleuri a épousé Anselme de Boisvaillant notaire de son état et ils vivent dans la maison familiale de ce dernier. Victoire vit aux côtés d’Anselme qui lui le plus souvent vit pour son étude. La maison est tenue par Huguette au service des Boisvaillant depuis l’enfance d’Anselme, à ses côtés Pierre son mari, homme à tout faire de la maison mais  revenu abîmé de la guerre de 1870  et la jeune Céleste. Dans cette atmosphère si convenue, si peu propice à un quelconque bouleversement,  à de quelconques émois Léonor de Récondo réveille merveilleusement les sentiments enfouis de ces personnages. Le bouleversement qui s’opère sous nos yeux se résume en un seul mot : Lumineux !!!!!

Philippe Soussan.

 

Nous sommes Charlie

CatégorieEvénements
ParMélanie