Graham Swift, le dimanche des mères, Gallimard.

CatégorieLittératures
ParPhilippe

Nous sommes le 30 mars 1924 dans le Berkshire, Jane (Jay) Fairchild, jeune domestique orpheline employée par les Niven s’apprête à profiter de cette journée de congé donnée par les aristocrates à leur domestique pour rendre visite à leur mère. Que va-t-elle faire? Lire qui est sa passion, se promener à bicyclette dans la campagne anglaise… Non elle va retrouver son jeune amant Paul Sheringam  chez lui alors qu’il doit épouser Emma Hobday. Ce dimanche, dans cette demeure vide et majestueuse à Upleigh, les deux jeunes gens se découvrent et Jane éprise de liberté, amoureuse de la vie et des livres va peu à peu remplir la feuille vierge qui lui tenait lieu de vie jusqu’à présent…

Un beau roman tout en nuance sur l’émancipation d’une femme en ce début de XXème siècle marqué par la Grande Guerre dans l’Angleterre du roi Georges V.

Philippe Soussan.



Poster un commentaire

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *