Le principe Jérôme Ferrari, Actes Sud.

CatégorieLittératures
ParPhilippe

Werner Heisenberg (1901-1976) physicien allemand d’exception entouré d’autres scientifiques conçoit dans les années vingt, le Principe d’incertitude qui consiste en ceci: « dans le langage des hommes mais puisque c’est dans le langage des hommes qu’il faut l’exprimer, nous le ferons ainsi : la vitesse et la position d’une particule élémentaire sont liées de telle sorte que toute précision dans la mesure de l’une entraîne une indétermination, proportionnelle et parfaitement quantifiable, dans la mesure de l’autre. » Mais il n’en resta pas là et posa les bases de la mécanique quantique et obtint le prix Nobel de physique en 1932. Le propos de Jérôme Ferrari n’est pas de révéler l’âme de cet homme,  il tente en trois temps de poser « un œil par dessus l’épaule de Dieu » et de comprendre, de révéler les choix que firent ces hommes de science confrontés à l’horreur nazie. Le livre est un lent crescendo qui nous amène à une troisième partie du roman appelé Temps,  sublime.

Philippe Soussan.



Poster un commentaire

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *