Marque Page du 1er décembre 2021 – France TV

CatégorieRevue de presse
ParMélanie

Philippe a de nouveau participé à l’émission de France TV « Marque-Page ».

Découvrez sa recommandation ici : Marque-Page du 01/12/2021

Un baiser qui palpite là, comme une petite bête, Gilles Paris, Gallimard Jeunesse

CatégorieLittérature ado
ParMélanie

En tant que libraire, j’ai à cœur de vous conseiller des livres que j’ai aimés, et je me contente en général de passer sous silence ceux qui m’ont déplu.
Mais, parfois, il faut savoir faire des exceptions, et c’est aujourd’hui d’un livre qui m’a insupportée de bout en bout que je viens vous parler. Non pas parce qu’il me plaît de critiquer un livre auquel je n’aurais pas accroché, mais parce que celui-ci, qui vise un public adolescent, comporte tant de passages malaisants ou malsains qu’il m’en paraît dangereux.

Je ne pourrais pas ici détailler tout ce qui pose problème dans ce livre – j’ai fait une première version de cet article de près de 3000 mots, consultable ici –, je vais donc essayer d’aller à l’essentiel.

Si le résumé pourrait nous faire croire qu’un groupe d’amis, choqué par le suicide d’une fille de leur établissement, va chercher à comprendre comment elle en est arrivée là, et que l’histoire tournerait autour de ce personnage d’Iris et de du harcèlement qu’elle a subi, il n’en est rien, ou presque. Nous allons plutôt suivre une galerie de personnages de quinze ans, en seconde, qui ne pensent qu’à la fête ou au sexe, et qui vont faire preuve, tout au long du roman, d’attitudes ou de réflexions sexistes ou homophobes, mettant en avant la culture du viol ou encore le slut-shaming, sans aucune remise en cause ou presque.
Cela se ressent dès le premier chapitre où Iris, violée par son beau-père, retrouvant à peine ses esprits après s’être évanouie, réalise qu’elle ne sera plus vierge pour aucun garçon. Comment imaginer qu’une telle idée traverse les pensées d’une jeune fille qui vient de subir un viol ?
La suite verra un garçon embrasser des gens en soirée sans aucun consentement, un autre faire monter la fille qui lui plaît, alcoolisée, dans une chambre, et lui imposer un rapport sexuel auquel elle ne s’attendait pas – et si le mot n’est jamais prononcé, il s’agit pourtant d’un viol. La meilleure amie de la fille s’inquiétera seulement que son amie puisse passer pour « la pute du lycée » pour avoir couché dès le premier soir et tout finira bien, puisque ce garçon et cette fille deviennent un couple qui ne se quittera plus de tout le récit. Quelle saine image d’un début de relation…
Nous ne saurons d’ailleurs pas si ce premier rapport était protégé, mais nous apprendrons par la suite que cette adolescente décide d’utiliser un stérilet pour éviter les grossesses. Oui, c’était apparemment important pour l’auteur de parler de la protection contre les grossesses non désirées, puisque c’est le deuxième personnage féminin à nous parler de son stérilet (et que le sujet sera encore abordé plus tard), mais l’absence d’un seul mot concernant l’utilisation de préservatifs pour éviter les MST n’en est que plus flagrante…

En résumé, ce roman qui se veut parlant d’ados et pour les ados semble en cruel décalage avec la réalité. Qu’il nous vienne d’un homme dont c’est le premier roman pour cette tranche d’âge n’est donc pas étonnant. Mais qu’il soit publié, a fortiori après être passé entre les mains d’éditrices, et dans une maison d’édition telle que Gallimard Jeunesse, est incompréhensible en 2021, à l’heure de #MeToo…

 

Mélanie Delaporte

Rentrée Littéraire 2021.

CatégorieEvénements
ParMélanie

Bonjour à toutes et tous,
Nous y sommes, la treizième rentrée littéraire de la librairie à sonné avec son cortège de découvertes et de confirmations.
Nous y sommes aussi parce que la librairie est, bien sûr, toujours impliquée dans la soirée de présentation de notre rentrée littéraire aux côtés des bibliothécaires du réseau du Grand Orly Seine Bièvre qui aura lieu le vendredi 8 octobre à partir de 20 heures à l’Espace Lurçat de Juvisy grâce à l’équipe des Bords de Scènes autour de Valérie Contet qui nous accueille et nous soutient dans cette démarche de promotion du livre et de la lecture.
Nous y sommes encore car je serais à la médiathèque de Vert-le-Grand le vendredi 15 octobre à partir de 20 h pour présenter cette fois ma rentrée littéraire et à la médiathèque d’Epinay sur Orge le vendredi 22 octobre à 20H aussi pour récidiver.

En dehors de ces moments de partage il reste évidemment la librairie qui vit plutôt bien son adolescence et qui malgré le trouble et les vicissitudes du moment tient bien son cap.
Nous vous souhaitons donc une belle rentrée à nos côtés.

Philippe Soussan.

Livres RL 2021

Nouveauté !

CatégorieAnnonces
ParMélanie

Une nouvelle offre de magnifiques calendriers est maintenant proposée à la librairie !

Gif calendriers

Les soeurs Grémillet T.1 ; le rêve de Sarah, Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci, éd. Dupuis

CatégorieBD
ParMélanie

Couvertre : Les soeurs GrémilletTout commence par un rêve récurrent de Sarah, l’aînée de trois soeurs, qui vivent seules avec leur mère. Dans ce rêve, elle découvre un palais de verre dans un arbre immense, et à l’intérieur de ce palais, la chambre de leur mère où une petite méduse semble attendre Sarah.
Réalisant qu’elles ne connaissent rien de la jeunesse de leur maman, les trois soeurs décident de mener l’enquête, en commençant par le grenier, où elles retrouvent de vieilles photos. C’est alors l’occasion de créer un album pour la fête des mères ! Mais Sarah, obsédée par son rêve et par une photo bien particulière, ne se résoud pas à laisser tomber l’enquêter.

Dans la lignée des Carnets de Cerise, découvrez trois soeurs bien différentes que rien n’arrête !

Mélanie Delaporte

Sur le vif, Elizabeth Acevedo, éd. Nathan

CatégorieLittérature ado
ParMélanie

Sur le vifEmoni, jeune américaine de dix-sept élevée par sa grand-mère d’origine portoricaine, a un véritable don quand il s’agit de cuisine. Passionnée depuis toute petite, elle sait instinctivement marier les saveurs et transformer un plat classique en une toute nouvelle version.
Quand un cours sur les arts culinaires espagnols s’ouvre dans son lycée, c’est l’occasion rêvée d’en apprendre encore plus et de dévoiler son talent… mais Emoni doit aussi penser à son travail pour aider sa grand-mère a payer les factures, et s’occuper de sa fille de deux ans, alors ces heures supplémentaires au lycée, Emoni a du mal à les envisager…
Mais si ce cours pouvait lui ouvrir de nouveaux horizons ?

Sur le vif est le deuxième roman d’Elizabeth Acevedo publié en France. À travers des chapitres alternant vie présente et réflexions sur son identité et ses souvenirs, sa narratrice nous y parle de passion et de responsabilité, de doutes et de persévérance, de préjugés, de famille et d’amitié… et d’amour, peut-être, aussi ?

Mélanie Delaporte

Ceux qu’on oublie, Chloé Lume, éd. Leha

CatégorieLittérature ado
ParMélanie

Ceux qu'on oublieEsther aura bientôt dix-sept ans. Comme tous les adolescents de cet âge, elle sera alors enrôlée pour une guerre lointaine, dont tout ce qu’elle sait est que personne n’en est jamais revenu.

Louis est l’exception à cette règle : aveugle, il échappera à ce sort et restera auprès de sa mère, coincé dans cette vie monotone mais loin de tout danger.

Sauf que sa rencontre avec Esther va bouleverser le quotidien du garçon ; l’adolescente refuse l’avenir qu’on lui a tracé, et elle se pose bien trop de questions pour attendre sagement qu’on l’envoie à la guerre. Elle entraîne Louis dans sa recherche de vérité, le poussant à dépasser ses limites, et la réalité qu’ils découvrent bientôt est au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer…
Lorsque leur vie passée se révèle n’être qu’un mensonge, ils doivent lutter pour avoir une chance de connaître un avenir.

Un premier roman de SF dystopique qu’on ne lâche pas.

Mélanie Delaporte

L’année de grâce, Kim Ligett, éd. Casterman

CatégorieLittérature ado
ParMélanie

L'année de grâce Pour Tierney, l’avenir ne se résume qu’à deux options : devenir une épouse ou affronter une vie de dur labeur. Et ce n’est même pas un choix qui dépend d’elle, mais seulement du bon vouloir des hommes ; dans ce monde où les petites filles sont marquées du sceau de leur famille dès leur plus jeune âge, ses désirs n’ont aucune valeur.
Mais encore faudrait-il qu’elle revienne de l’année de grâce : comme toutes les jeunes filles lors de leur seizième année, Tierney va être envoyée loin du comté où elle a grandi pour vivre son année de grâce, et se débarrasser de sa magie capable d’ensorceler les hommes. Tierney a pourtant beaucoup de mal à croire à cette magie ; elle n’en ressent pas vraiment, et n’en voit pas chez les femmes qu’on brûle sur le bûcher en les accusant de l’avoir utilisée.
De l’année de grâce, Tierney ne sait presque rien, malgré ses tentatives pour en apprendre plus en grandissant ; le sujet est interdit, et les femmes qui en reviennent sont traumatisées, si ce n’est mutilées. Bientôt, elle y sera confrontée…

Ce roman dystopique, dur, puissant, féministe, est porté par une très belle écriture qui nous accroche des premières lignes et jusqu’à la fin. On y découvre une société où les femmes sont asservies par la peur, et où les hommes sont capables de se comporter en monstres pour défendre leurs intérêts… ou parfois, simplement pour permettre aux leurs de survivre…

Mélanie Delaporte

Marque Page du 2 juin 2021 – France TV

CatégorieRevue de presse
ParMélanie

Marque Page du 14 avril 2021 – France TV

CatégorieRevue de presse
ParMélanie

Merci à Anne-Marie Revol !